JAISALMER ET SA RÉGION

Il y a une étape incontournable lors d’un voyage au Rajasthan, c’est Jaisalmer.Cette ville fortifiée se trouve à une centaine de kilomètres de la frontière du Pakistan, au début du désert du Thar, à l’ouest du Rajasthan. Surnommée « la ville dorée », elle doit sa richesse à son rôle d’étape caravanière entre l’Inde à la Perse. C’est une cité très ancienne du Rajasthan située près du désert du Thar où de nombreuses caravanes de chameaux transportaient la soie, les épices ou l’opium pendant un millier d’années.

Pour se protéger des voleurs, des dynasties de Rajputs Bhattis, dont les princes construisaient l’immense citadelle qui domine ce lieu historique. Autour de ce fort, se situe la ville basse aux ruelles bordées de fabuleuses maisons ancestrales. C’étaient les demeures des marchands ou haveli, typiques au Rajasthan. La vieille ville est regroupée à l’intérieur de la citadelle. C’est ici, que se concentrent les activités avec une multitude de boutiques et d’artisans. On y trouve également des temples jaïns, un palais et de nombreux havelis, ces maisons de maîtres aux façades finement sculptées.

La citadelle de Jaisalmer

La citadelle de Jaisalmer : est grandiose de part ses murailles gigantesques et imposantes, ses étroites ruelles, ses haveli aux façades d’une beauté d’un autre temps faites de dentelle de bois et de pierres.De nombreux marchands et artisans offrent aux visiteurs un choix d’objets incroyables.

Le Fort Palace et musée : l’ensemble des palais des Maharawal de Jaisalmer a été bâti en  trois siècles pour former ce labyrinthe de couloirs, de cours et de terrasses.

La citadelle de Jaisalmer

Les temples Jaïns de Parshvanath

Les temples Jaïns de Parshvanath : il s’agit d’un ensemble de sept sanctuaires Jaïns emboités les uns dans les autres dont les plus anciens datent du XVème siècle.
Le temple de Chandra Prabhu : le huitième Tirthankara.
Le temple d’Adinath
Le temple de Parshvanath : le 23ème Tirthankara, avec un magnifique torana orné de danseuses.

La Nathmal-ki-haveli

Ce bâtiment du XIXe siècle est le plus beau haveli de la ville. L’entrée principale est gardée par deux éléphants en grès jaune. Les murs et les piliers intérieurs sont ornés de peintures d’animaux et de fleurs.

La Patwon-ki-haveli

Composé de cinq petits bâtiments, ce haveli de six étages est l’un des plus grands du Rajasthan. Sa façade finement sculptée comporte 68 jharokhas(des balcons en saillie). A l’intérieur, on peut y voir de nombreuses peintures ainsi que des miroirs.

La Patwon-ki-haveli

La Salim Singh-ki-haveli

Ce haveli datant du XVIIe siècle, présente une construction originale avec ses étages supérieurs bâtis en surplomb. On peut admirer les nombreux balcons et galeries en chhatri soutenus par des paons finement sculptés.

Le Lac Gadi Sagar

Jadis, ce lac artificiel était la principale source d’alimentation en eau de Jaisalmer. Tout autour, on peut apercevoir de nombreux temples. D’après la légende, une riche courtisane répondant au nom de Tila aurait fait édifier la porte Tila ki Pol sur la route qui mène au lac. Mais les princesses du palais, jalouses de cette personne, voulurent la démolir. C’est alors que Tila aurait transformé la partie supérieure de la porte en un temple consacré à Krishna.

Les environs de Jaisalmer

Bara Bagh

Situé à 6 km de la ville, il s’agit de l’ancien jardin des souverains de Jaisalmer. C’est sur une petite colline qu’ont été construits des cénotaphes (tombeaux sans corps) pour les Maharajas. Sous chaque dôme, se dresse une stèle représentant une sati, une souveraine qui s’immole en se jetant sur un bûcher après la mort de son époux.

Bara Bagh

Lodurva

Lodurva est l’ancienne capitale des Bhatti. Situé à 15 km de Jaisalmer, le village dispose de nombreux temples jaïns mais le plus surprenant est celui consacré à Parshvanath. A l’entrée, on remarquera le magnifique torana (arche de pierre) sculpté. Selon la légende, un cobra vivrait dans ce temple. Celui-ci aurait protégé Parshvanath lors d’un déluge provoqué par un démon et c’est pour le remercier, que chaque jour les prêtres de Lodurva déposent un bol de lait sur un des rebords du temple.

Khuldara

Ce village abandonné se trouve à environ 18 km de Jaisalmer. Au milieu des ruines, on peut apercevoir trois terrains de crémation avec plusieurs dévalis (pierres commémoratives) ainsi qu’un petit temple dédié à Shiva.

Sam

Le village de Sam est célèbre pour ses dunes de sable. C’est un passage obligé lors d’un voyage à Jaisalmer.Bien évidemment, l’activité incontournable est l’excursion à dos de chameau. En fin de journée, le coucher du soleil est un moment tout simplement magique !Avec ses 3 162 km², le parc national du désert de Thar est l’un des plus grands parcs nationaux. C’est l’endroit rêvé pour un safari. La région est couverte de sable mais on trouve quand même passablement de végétation ainsi qu’une faune spécifique comme des renards du Bengale, des chats sauvages, des antilopes indiennes ou encore des outardes, que l’on trouve uniquement en Inde et qui est la principale attraction du parc.

Dans la région, d’autres dunes sont également présentes, notamment les dunes de Khuri.

Sam

Dans la région de Jaisalmer

Sur le chemin menant à Jaisalmer, il y a plusieurs lieux intéressants à découvrir.

 

Bikaner (330 KMS)

Cette ville, située dans l’État du Rajasthan au nord de l’Inde, a été fondée au XVe siècle par Rao Bika, le fils d’un maharadjah de Jodhpur. La construction du canal Indira Gandhi a permis le développement des cultures telles que le blé, le coton, la moutarde et l’arachide. Bikaner produit également des tapis et des céramiques. Quant à la vieille ville, elle est dominée par le Fort de Junkagarh.

 

Pokharan (110 KMS)

L’intérêt majeur de cette petite ville située dans le désert de Thar, est son fort en grès rose, leBalagarh. Celui-ci a été transformé en hôtel-restaurant. Pokharan, qui possède également un temple dédié à Parshva, est un lieu de pèlerinage pour les jaïns.

 

Barmer et Kiradu

Située dans le désert, à 153 km de Jaisalmer, Barmer possède une magnifique forteresse. La ville est réputée pour ses sculptures sur bois, ses tapis et broderies.

En direction de l’ouest, à environ 35 km, on peut découvrir les temples de Kiradu. Au nombre de cinq, l’ensemble a été surnommé « le Khajuraho du Rajasthan » en raison des illustrations érotiques sculptées sur les façades.Le plus important et le mieux préservé estle temple de Someshvara. Celui-ci renferme une jolie représentation de Shiva. A l’extérieur, les murs sont décorés d’apsaras (nymphe dansant) et de vyalas (créature mythique).

Osian

Osian est situé au cœur du désert de Thar, à 65 km de Jodhpur. La ville est célèbre pour ses temples brahmaniques et jaïns, la plupart en ruines, datant du VIIIe au XIe siècle. Néanmoins, quatre d’entre eux se distinguent par leur architecture magnifique : le temple hindou Sachiya Mata est un véritable chef-d’œuvre artistique, avec au sommet le sanctuaire de Durga,le temple jaïn Mahavira, construit au XVIIIe siècle,  renferme une statue de Mahavira qui serait faite d’un mélange de sable et de lait puis recouverte d’or, le temple de Surya, avec de remarquables piliers sculptés et un toit conique et les temples Harihara (mi-Shiva mi-Vishnu) ornés de fines sculptures et construits sur des socles surélevés.

Formulaire de contact

Ce formulaire permet à nos Experts voyages d'établir une proposition adaptée à vos envies. 

Vous pouvez envoyer votre demande via le formulaire ci-dessous.


X
Demandez un devis