Monastère de Hemis au Ladakh
Guide de voyage pour l'Inde

Monastère de Hemis au Ladakh

Visitez le monastère d’Hemis au Ladakh, l’un des plus populaires

Niché à une altitude de 12 000 ft, du côté ouest de la rivière Indus, à seulement 45 km de la ville de Leh, le Monastère de Hemis au Ladakh est l’un des plus importants et l’un des plus riches monastères tibétains de la région. C’est aussi l’une des attractions incontournables lors d’un voyage à Leh Ladakh. Ce monastère ou gompas (littéralement « lieux solitaires » en ladakhi) accueille l’un des plus importants événements religieux de la région qui s’étalent sur deux jours : le festival Hemis. C’est ce qui assoit aussi la notoriété de ce lieu de culte.

Visitez le monastère d'Hemis au Ladakh

Le monastère de Hemis est le centre spirituel de la lignée Drukpa ou « école des bonnets rouges » du bouddhisme et aurait été fondé au XIe siècle, puis rénové au XVIIe siècle (en 1670 environ) par le roi Sengge Namgyal. Il véhicule donc manifestement une myriade d’histoires et de légendes.

Ce monastère, comme les autres gompas de la région, incarne la gloire du bouddhisme essentiellement dans la ville de Leh. C’est un lieu de culte où les moines ou les lamas effectuent leurs devoirs en conformité avec les anciennes pratiques cultuelles, à l’écart des affaires du monde qui les entoure.

Notre suggestion de programmes avec visite du monastère d’Hémis

Histoire du monastère de Hemis au Ladakh

La date exacte à laquelle le monastère de Hemis fut bâti est assez vague. Toutefois, l’unique chose dont on est sûr est que ce monastère existait au XIe siècle quand Naropa – le grand moine bouddhiste arriva au Ladakh.

L’histoire du monastère de Hemis se trouve consignée dans la transcription d’une biographie de l’élève du yogi Tilopa – Naropa. Cette biographie fut découverte dans le monastère de Hemis et traduite plus tard en différentes langues. Elle relate la rencontre de Naropa avec Tilopa, un maître tantrique, et les multiples épreuves que faisait endurer l’éminent Tilopa à Naropa pour accéder à l’illumination.

Peinture murale au monastère d'Hemis
Peinture murale au monastère d’Hemis

Naropa est considéré comme l'”abbé de Nalanda”, le célèbre monastère/université qui se trouve dans l’actuel Bihar. L’université de Nalanda avait connu toute sa gloire jusqu’à ce qu’elle fût saccagée par les envahisseurs afghans et turcs, ce qui expliquerait certainement la pérégrination de Naropa vers le nord, et finalement vers Hemis, où il avait rencontré Tilopa.

Par la suite, Naropa et Tilopa se sont tous deux rendus dans une autre université située dans le royaume de Magadha, dans le Bihar, appelée Otantra, qui n’existe plus aujourd’hui.

Naropa est ensuite devenu le père fondateur de la lignée bouddhiste ésotérique Kagyu. Hemis devint ainsi le siège de cette lignée Kagyu du bouddhisme himalayen.

Une autre histoire, bien que très contestée, raconte que Hemis est à l’origine d’un évangile inconnu du christianisme, selon lequel, pendant ses “années perdues”, Jésus aurait voyagé en Inde. Aujourd’hui, les historiens trouvent une pléthore d’incertitudes dans cette histoire particulière, car il paraît que les preuves auraient été fabriquées, faisant de l’ensemble du récit une simple supercherie.

Le festival de Hemis

Hemis est aussi un haut lieu peut d’art et de culture. Chaque année, au mois de juin, Hemis est le théâtre d’un festival extrêmement animé dédié au Seigneur Padmasambhava, connu sous le nom de Guru Rinpoché.

L’anniversaire de naissance de ce grand maître coïncide avec le 10e jour du 5e mois de l’année des moines du calendrier tibétain. Mais ce qui attire surtout l’attention et peut paraître inattendu, unique, c’est que ce jour n’arrive qu’une fois tous les 12 ans. Il est donc célébré d’une manière extravagante, avec beaucoup de dévotion et de passion.

Le festival de Hemis

Les gens croient que la mission de Guru Rinpoché avait toujours été d’améliorer la condition spirituelle de tous les êtres vivants, c’est pourquoi, lors du festival, des rituels sacrés sont observés stricto sensu pour que chaque pèlerin accède à la force spirituelle et à la bonne santé.

Le festival de Hemis Gompa est célébré dans la cour princière du monastère. Tôt le matin, vous entendrez le battement des tambours, le choc des cymbales et les complaintes spirituelles des cornemuses. C’est alors que vous verrez apparaitre comme par magie dans une ambiance solennelle le portrait de Rinpoché afin que tous puissent le vénérer et lui rendre hommage.

Durant deux jours, les locaux mettent leurs plus beaux habits traditionnels alors que les femmes portent leurs plus magnifiques joyaux.

La principale attraction du festival est la danse masquée, appelée « Chaam », que les Lamas exécutent sous le son de la musique et sous le son des cornes et des cymbales. Ces danses incarnent la guerre entre le bien et le mal. Cette chorégraphie constitue le clou du spectacle dans la mesure où c’est l’une des manifestations les plus ésotériques de la tradition bouddhiste. Elle fait partie d’un rituel tantrique et n’est exécutée que dans les Gompas qui suivent les enseignements tantriques du Vajrayana. Vous pouvez également voir des moines pratiquer le culte tantrique lors du festival.

Les masques, quant à eux, ne sont pas qu’un simple objet de décoration, mais ils sont supposés métamorphoser leur porteur en divinité.

En savoir plus sur le monastère de Hemis

Outre l’emblématique statue en cuivre doré du Seigneur Bouddha, le monastère héberge un large éventail de peintures historiques et religieuses appelées Thangkas et divers stupas et statues en or, argent et autres métaux précieux.

Le monastère possède un musée où sont exposés plusieurs supports, armes et autres reliques et artefacts bouddhistes. Le monastère de Hemis, l’un des lieux de culte les plus élevés du monde, est le centre de l’ascendance Drukpa, où l’on forme les Lamas pour tous les monastères royaux.

Monastère de Hemis au Ladakh

À environ 3 km du monastère se trouve un autre ermitage sacré, fondé à ce qu’on dit par le grand Gyalwa Kotsang, dont vous pouvez découvrir l’empreinte de la main sur une roche à l’intérieur de la grotte. L’ermitage est orné de drapeaux bouddhistes flottants et se voit donc de loin.

Les dessins complexes, les anciennes fresques murales, le mandala tridimensionnel et l’architecture unique du complexe monacal sont un héritage sacré d’une riche culture qui avait existé ici.

Meilleure période pour visiter Monastère de Hemis au Ladakh

Juin et juillet sont les mois les plus propices à la visite du monastère d’Hemis, lorsque le festival d’Hemis bat son plein. Sinon, vous pourrez le faire de mai à septembre, ce qui constitue une excellente période pour visiter cet endroit.

Mais sachez toutefois que les routes qui mènent à Ladakh via Manali et Srinagar sont fermées de novembre à mai, en raison d’une neige abondante. Par conséquent, l’avion est la seule option pour atteindre Leh et le monastère Hemis pendant cette période.

De ce fait, si vous désirez visiter le monastère Hemis près de Leh (en dehors de la période des festivals) la meilleure période est de mai à septembre/octobre, lorsque les routes vers Leh Ladakh sont dégagées du côté de Srinagar et Manali ou par vol vers Leh et de là, vous rejoindrez le monastère.

La route menant au monastère de Hemis depuis Leh est également ouverte pendant les mois d’hiver. Ainsi, vous pouvez certainement planifier un voyage au monastère de Hemis depuis Leh pendant les mois d’hiver également. Assurez-vous que vous êtes prêt à supporter le froid et que vous vouliez vraiment être témoin du spectacle féérique de Ladakh alors qu’elle est toute vêtue de neige.

Comment se rendre à Hemis

Hemis se trouve à environ 45 km de Leh. Le monastère donne la sensation qu’il est presque accroché dans une gorge encadrée de montagnes arides du parc national de Hemis, situé au bord de la rivière Indus. Vous pourrez prendre l’avion pour rejoindre Leh. Une fois là, nous vous conseillons d’y rester une journée et acclimatez-vous avant de partir en excursion pour visiter le monastère de Hemis. Sinon, prévoyez de passer une nuit à Pangong Tso, car Hemis se trouve sur le chemin du lac. Vous pourrez nous contacter par émail ou par WhatsApp pour toute information.

Conclusion

Le monastère Hemis reste un témoignage émouvant de la culture et de l’histoire glorieuses que l’Inde a cultivées pendant toutes ces années. Il est certes difficile de tout voir en un seul voyage à Ladakh, mais le monastère Hemis est un incontournable que vous ne voulez pas certainement manquer, sinon, peut-être le voyage aura un goût d’inachevé.

Nous organisons également des voyages sur mesure aux Maldives et au Népal, au Bhoutan et au Tibet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Formulaire de contact

Ce formulaire permet à nos Experts voyages d'établir une proposition adaptée à vos envies. 








    Catégorie d'hébergement
    Hôtel 3*Hôtel 4*Hôtel 5*Luxe
    Services des guides francophone

    X
    Demandez un devis